Chargement

Le départ d’un partenaire dans un monde meilleur reste une épreuve très difficile. Outre le choc émotionnel, il s’agit de la fin d’une vie de couple. Les vieilles habitudes partagées sont vécues comme un véritable calvaire. Heureusement, il existe quelques manières de surpasser le deuil et de passer à une autre page sans l’oublier.

Une nouvelle vie se profile après le décès d’un partenaire

La durée d’un deuil est assez difficile à déterminer pour la perte d’un partenaire. Certaines personnes restent dans un état de tristesse permanente. D’autres lèvent la tête au bout d’un moment. Dans tous les cas, il faudra s’accorder suffisamment de temps pour le deuil. Pendant cette période, il est conseillé de vivre presque normalement. Le sentiment de manque va peser. Par contre, la culpabilité est à bannir. Après un moment, il faudra prendre conscience qu’un épisode s’est terminé, il faudra passer à un tout nouveau chapitre. Cela demande un véritable apprentissage. En effet, le veuf ou la veuve doit assumer seul(e) des responsabilités autrefois partagées. Pour tenir bon, beaucoup se focalisent sur l’éducation des enfants. Ces derniers ont aussi besoin d’un père ou d’une mère sur qui compter. Cumuler le rôle d’un père et d’une mère en même temps demande pratiquement 24 heures par jour et toute la semaine…

L’aide de l’entourage compte beaucoup dans la gestion des émotions

Les enfants ne souhaitent pas que la place de leur défunt parent soit rapidement prise par un autre. Par contre, l’entourage du veuf va rapidement le pousser à faire de nouvelles rencontres. Les proches exercent davantage de pression auprès de ceux qui ont du mal à surmonter la pente. Le choc émotionnel peut en effet occasionner des réactions inattendues. La perte d’un proche transforme parfois en alcoolique ou expose à une vie de débauche. Il y a également ceux qui sombrent dans la dépression. Pour l’entourage, une nouvelle conquête permet de résoudre le problème, du moins en partie. L’idéal serait de refuser poliment les propositions dans un premier temps. Ceci dit, les veuves et les veufs ont tout à fait le droit de se distraire pour atténuer leur peine. Planifier un voyage en restant bien entouré reste une excellente option.

Retrouver de nouvelles habitudes et vivre à nouveau

Bien que la question de la sexualité reste tabou auprès des personnes ayant perdu leurs conjoints, il faudra l’aborder un jour. Ce côté devient le cadet de leur souci, mais elles doivent tout de même se pencher sur le sujet à un moment. Pour d’autres, les pulsions vont apparaître d’elles-mêmes au bout d’un certain temps.

La gestion des émotions et des envies demande parfois l’intervention d’un spécialiste. L’aide d’un psychologue ou d’un coach en bien-être peut être utile pour parvenir à gérer différents ressentis, surtout la culpabilité. Pour cela, vous pouvez avoir la solution ici. Le coach apporte des réponses pour de nombreuses questions. Il a surtout pour rôle d’écouter et de faire sortir les émois. La libération émotionnelle qui vient au fil des séances constitue un tremplin pour un nouveau départ. Quoi qu’il en soit, il faudra beaucoup de courage et de bonne volonté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En haut